Extinction partielle de l’éclairage public

Selon l’Ademe (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l’éclairage public représente 41 % de l’énergie consommée par les collectivités territoriales et 37 % de leur facture d’électricité.

Face à ce constat, de plus en plus de communes s’interrogent sur l’extinction de l’éclairage public une partie de la nuit.

Cette initiative participe à la réduction des émissions de C02 dans l’atmosphère, responsables de la production de gaz à effet de serre.

Eteindre l’éclairage public permet également de protéger la biodiversité en limitant la perturbation des écosystèmes provoquée par la pollution lumineuse.

La majorité des communes qui éteint déjà son éclairage se déclare satisfaite. Aucune étude ne montre de recrudescence de la violence ou des incivilités suite à la suppression de l’éclairage public. Il n’existe pas non plus de lien entre éclairage et réduction de la criminalité.

La municipalité a donc pris la décision de tester l’extinction de l’éclairage public, de 23h à 6h, à compter du 21 juin 2021.

L’éclairage du centre-ville et de la traversée de la ville par la route D905 resteront allumés.

L’éclairage étant géré par secteurs, des rues annexes peuvent être rattachées aux boîtiers affectés à l’éclairage du centre-ville ou de la D905. Ces rues seront par conséquent éclairées.

Les économies financières réalisées grâce à cette initiative seront affectées à des opérations d’amélioration de l’ensemble du réseau d’éclairage communal (ajout d’éclairage dans des endroits sombres, remplacement de mats vétustes...).

L’équipe municipale se tient à votre entière écoute pour définir les besoins et établir la priorisation de ces améliorations.